.

 

 
Jouer aux échecs Association neuchâteloise des clubs d'échecs
Auteur de cette page
Claudio Schwarz

Bienvenue sur le site de l'
Association Neuchâteloise des Clubs d'Echecs !

Chers Amis des Échecs,

Voici les principaux objectifs de l'ANCE :

Afin d'être tenu au courant des manifestations échiquéennes au niveau cantonal, inscrivez-vous à notre newsletter : cliquez ici !

Pour jouer aux échecs, vous pouvez cliquez ici : jouer aux échecs en ligne.

Afin de progresser aux échecs, vous pouvez résoudre des problèmes d'échecs.

Si vous souhaitez plutôt enrichir votre culture générale, alors lisez les nombreuses citations échiquéennes et visionner des intéressantes vidéos d'échecs.

Vive les échecs et à bientôt...

Au nom du comité de l'ANCE,
Association Neuchâteloise des Clubs d'Echecs
Claudio Schwarz,
Président et webmaster de ce site

écoles d'échecs Neuchâtel La Chaux-de-Fonds

Inscrivez vos enfants aux différentes écoles d'échecs :

Cliquez ici pour voir les adresses !

Vue partielle du Trophée de la Maladière 2016 - 62 participants

Les héros de l’ombre

Dans le monde du sport -comme dans d’autres domaines d’ailleurs-, le bénévolat est présent à tous les niveaux et dans tous les points du globe. Beaucoup plus que l’exploit athlétique pur ou que les millions amassés par certains champions, il est la principale richesse du sport d’hier et de celui d’aujoud’hui. Mais le sera-t-il encore celui de demain ?

Dans une société ou l’individu où l’individualisme est désormais style de vie, où le confort personnel passe avant toute autre chose et où, surtout, tout ne se conjugue bientôt plus qu’en espèces sonnantes et trébuchantes, le bénévole aura t-il encore longtemps sa place ? Pas sûr. Combien sont-ils, en effet, ces comités en mal de président, de caissier ou de secrétaire ? Combien sont-elles, ces équipes à la recherche d’un entraîneur, d’un animateur ou d’un simple responsable des déplacements ?

A l’heure du grand chambardement socio-économique, les gens concentrent avant tout les forces sur leur travail. Normal. On ne peut décemment les en blâmer.

Restent ces « comitards » forcenés qui, semaine après semaine, année après année, certes parfois avec une grande routine, souvent aussi avec enthousiasme et passion, oeuvrent inlassablement pour leur club, leur société, leur association. Sans compter ni leurs heures, ni leur sueur. Guidés en cela par leur idéalisme. Et ceci à contre-courant de la société d’aujourd’hui, essentiellement basée sur le profit.

Vous êtes peut-être – les héros de l’ombre.

Gilbert, président de l'ASLB